Retour de la consigne : l'effet Loop

Loop, le supermarché en ligne zéro déchet qui doit être lancé en France dans les prochains jours par la société américaine de recyclage TerraCycle, va-t-il donner une nouvelle jeunesse à la consigne ?
En modernisant et facilitant le geste –  les produits commandés en ligne sont livrés dans des contenants qui doivent simplement être replacés dans le sac Loop pour être en ensuite nettoyés et réutilisés – , la plateforme propose une solution véritablement susceptible de bousculer la manière dont nous consommons et jetons – ou ne jetons plus. Certains acteurs, notamment dans le secteur cosmétique, comme Kiehl's ou la jeune pousse Typology, encouragent déjà à rapporter ses emballages. Avec Loop, ce sont tous les produits du quotidien qui sont concernés.


Comme le souligne l'article de Bill McCool sur Dieline, une question centrale liée au packaging est celle de sa propriété : pourquoi le consommateur devrait-il posséder un emballage qu'il pourrait tout aussi bien emprunter ? Exactement comme il le faisait jusque dans les années 60, avant que les emballages jetables n'envahissent les rayons des magasins.

Espérons que Loop parviendra à changer les habitudes et à limiter la quantité de déchets produits. Espérons aussi que l'initiative aura un impact sur notre manière de définir l'emballage. Comme le soulignait récemment cet article, il est grand temps de repenser le packaging et d'en refaire un objet de valeur. 

Avec ses bouteilles en verre et ses boites en alu, Loop contribue à ce mouvement. En proposant des matériaux et un design de meilleure qualitémodifie notre rapport au jetable mais aussi la relation que nous entretenons avec les objets qui nous entourent. Bye bye les sachets individuels en plastique dont on a à peine conscience et qui disparaissent dans la poubelle au bout d'une minute, hello la boîte à biscuits qui trouve sa place dans la cuisine !


Comments